BLOGBOULES

J'ai trouvé assez sympas, le concept, et aussi, "le lieu", afin de venir y partager... mes reflexions, mes opinions, et aussi... y exprimer, mes emotions, mes impressions, mes sensations... mais avant tout, pour m'y distraire...

17 février 2006

une minute sur pause, et l'histoire s'enrhume
je pensais te revoir... bientot... ou jamais
ton absence vivait en moi sans heure postume
tu dansais dans ma memoire en ces cadencées...
la chanson m'a tout pris, meme le refrain...
de ta paleur infinie, comme une pureté maladive
il ne reste que l'absence... un regard trop serein
qui lèche la mort dans la nuit decisive
Le temps est le plus cruel des amis...
prodigue en plaisirs et en trahisons,
il nous donne tout, et prend l'infini
sans qu'en lui naisse la moindre compassion...
tu dors maintenant... pour moi encore
quelque goutte d'aurore sur ton coeur arrété
fixent à jamais l'eternel remord
de se qui aurait pu etre et ne sera jamais...
92'

1 Commentaires:

At 5:40 PM, Blogger poup43 à dit...

Oui, Bichounou, tout ce qui commence a une fin, et c'est bien là notre unique certitude .En 92 tu ne le savais peut-être pas encore, quoique ...........

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home